Articles

Les médias sociaux pour les organisations à but non lucratif : 13 meilleures pratiques

Les médias sociaux sont un canal incroyable pour les organisations à but non lucratif afin d’impliquer davantage de personnes dans leur travail. Cependant, même si la plupart des organisations à but non lucratif ont une certaine forme de présence sur les médias sociaux (selon l’enquête de Hubspot, 98% des organisations à but non lucratif avaient une page Facebook en 2017), de nombreuses organisations à but non lucratif ont du mal à avoir une vision claire sur la façon de tirer parti de cette présence.

Ce n’est pas surprenant compte tenu du fait que de nombreux organismes sans but lucratif n’ont pas de responsable des médias sociaux capable d’y consacrer beaucoup de temps. Souvent, c’est le travail d’un responsable des communications ou même d’un bénévole. C’est pourquoi les meilleures pratiques en matière de médias sociaux pour les organisations à but non lucratif doivent idéalement être adaptées au budget et permettre de gagner du temps.

Dans le même temps, si vous mettez un peu d’effort dans les médias sociaux, cela peut être extrêmement gratifiant – les organisations à but non lucratif, plus que tout autre type d’organisation, dépendent de la construction d’une communauté, et les médias sociaux sont l’un des meilleurs canaux pour le faire car ils ne nécessitent généralement pas de ressources infinies. C’est un support parfait pour favoriser le sentiment d’appartenance à quelque chose de plus grand qui est souvent à l’origine des actions caritatives.

Dans cet article de blog, je voulais partager les meilleurs conseils de médias sociaux pour les organisations à but non lucratif qui ne nécessitent pas un énorme budget marketing, une grande équipe ou beaucoup de temps pour les exécuter. Ces pratiques vont des conseils généraux pour construire votre stratégie de contenu sur les médias sociaux aux activités d’engagement, en passant par des idées de posts en ligne.

1. Mettez en œuvre la stratégie des 3 As

Il existe un principe courant dans le marketing des médias sociaux qui suggère de diviser le contenu de vos comptes de médias sociaux en trois tiers : un tiers de tous les posts doit être votre propre contenu, un tiers doit être dédié à votre secteur d’activité et peut être du contenu tiers, et le dernier tiers est du contenu promotionnel. Évidemment, pour les organisations à but non lucratif, le contenu lui-même est différent, mais le principe des tiers s’applique toujours. La soi-disant « règle des 3 As » suggère la façon suivante de construire une stratégie de contenu pour les organisations à but non lucratif :

Appréciation. Le tiers de tous vos posts sur les médias sociaux devrait être consacré aux personnes qui vous soutiennent. Traditionnellement, cela signifiait les donateurs, mais vous pourriez étendre ces posts à d’autres types de soutien également. Pensez à vos objectifs : mettez en avant les donateurs si vous souhaitez encourager les dons, faites l’éloge de vos bénévoles si vous cherchez à attirer davantage de partisans dans votre organisation, faites un clin d’œil à vos alliés pour renforcer vos relations. Envisagez un segment récurrent comme « le donateur de la semaine ». Mettre en avant vos partisans encouragera également plus d’engagement sur le social, ce qui est toujours un plus.

Défense des intérêts. Un autre tiers de votre contenu devrait être consacré au problème que vous essayez de résoudre. Il existe de nombreuses façons d’éclairer le public sur les problèmes avec lesquels vous travaillez et nous en couvrirons certaines dans cet article, mais la base est claire : vous voulez sensibiliser et éduquer.

Appels. Et enfin, le dernier tiers est consacré aux appels à l’action ! De nombreuses plateformes (Facebook, Instagram, TikTok) ajoutent davantage de moyens pour faciliter les dons, comme des autocollants ou des boutons sur les pages de profil. Vous pouvez utiliser ces fonctionnalités techniques en même temps que les posts traditionnels qui renvoient à des pages de collecte de fonds sur votre site web pour encourager les utilisateurs à faire des dons.

Ce modèle 3 As permet d’éliminer les blocages créatifs de la création de contenu, vous donne un plan pour créer du contenu à l’avance et s’assure que vous ne saturez pas les flux de vos followers avec un seul type de contenu.

2. utiliser les médias sociaux pour la recherche

Quel est votre moyen préféré pour aider les enfants au quotidien ? Réponds avec l’emoji qui te représente !
🏃♀️ < Courir un marathon
🎂 < Organiser une vente de pâtisseries
📚 < Lire aux enfants
👚 <. faire du bénévolat dans nos magasins
⛑ < faire un don en cas d’urgence #WorldEmojiDay

– Save the Children UK (@savechildrenuk) July 17, 2018

Les médias sociaux ne sont pas seulement un mégaphone que vous utilisez pour diffuser votre message, ils peuvent également être une source de perspicacité. La connaissance est le pouvoir, et dans le cas des organisations à but non lucratif, la connaissance conduit à des messages et des actions plus puissants pour changer le monde pour le mieux.

La façon la plus simple d’obtenir des connaissances sur les médias sociaux est de demander simplement à vos followers leur avis : vous pouvez utiliser les sondages fournis par la plupart des plateformes ou suggérer de répondre dans les commentaires. De telles questions encourageront également l’engagement, ce qui est favorisé par les algorithmes des médias sociaux.

Vous pouvez également utiliser un outil d’écoute sociale (je recommande Awario et son programme de réduction pour les organisations à but non lucratif, bien sûr) pour recueillir des données sur les médias sociaux et analyser ce que les gens pensent des problèmes que vous abordez, quelles campagnes trouvent un écho auprès d’eux, quelles questions ils peuvent se poser, etc. Si vous voulez en savoir plus sur l’utilisation de l’écoute sociale pour le marketing à but non lucratif, consultez le guide que j’ai rédigé.

Par exemple, Mena Media Monitoring a utilisé Awario pour en savoir plus sur l’opinion publique sur la chloroquine qui, selon la rumeur, aiderait contre le COVID-19.

Sign up for a free Awario trial
Voyez Awario en action avec un essai gratuit de 7 jours. Aucune carte de crédit n’est requise.

Devenez un expert

En parlant de questions, ne vous contentez pas de les poser, accueillez-les aussi ! En tant que militant dans votre domaine, vous avez peut-être une connaissance unique de la cause que peu de gens ont – commencez à la partager ! Voici quelques façons d’utiliser les médias sociaux pour encourager les questions de votre public :

  • Utiliser un autocollant de questions sur Instagram.

  • Stream sur Facebook et Instagram en répondant aux questions de vos followers en temps réel.

  • Faites un AMA (ask me anything) sur Reddit.

  • Utilisez un outil d’écoute sociale pour rechercher des questions sur votre cause. Participez aux conversations pertinentes et partagez votre expertise.

Vous pouvez transformer ces séances de Q&A en événements réguliers afin d’établir une stratégie cohérente pour éduquer et engager votre public cible.

Partager les coulisses

L’une des principales tendances sur les médias sociaux en ce moment est l’authenticité et partager ce qui se passe avec votre organisation au quotidien peut être un excellent moyen de la créer. Pour ce faire, je suggère de se tourner vers le contenu éphémère : Les Stories sur Instagram et Facebook, les Flottes qui seront bientôt lancées sur Twitter. Ces canaux sont parfaits pour des posts bruts non filtrés (jeu de mots) qui permettent à vos followers de jeter un coup d’œil dans la vie quotidienne de votre organisation. Cela permet de construire des relations plus confiantes avec votre public.

S’abonner au blog Awario
Recevoir votre dose hebdomadaire de bienfaits marketing par email.

Faites participer votre équipe (y compris les bénévoles)

Dans la veine du conseil précédent, c’est une autre façon de montrer votre côté humain (littéralement). Pour les organismes à but non lucratif, généralement, il y a une personne responsable des médias sociaux, peut-être deux personnes si vous avez la chance d’avoir une équipe de médias sociaux. Mais pourquoi ne pas impliquer toute votre équipe ?

Bien sûr, il ne s’agit pas de faire faire votre travail par vos collègues, donc ce n’est pas comme si vous pouviez simplement leur donner les mots de passe de vos comptes et partir. Voici quelques façons de présenter votre équipe ou vos bénévoles à votre public :

  • Tenez compte de la suggestion précédente et organisez une séance de Q&A avec eux.

  • Encouragez votre équipe à vous taguer dans leurs posts, puis à les repartager sur les profils de votre organisation.

  • Pour un événement spécifique, remettez vos profils de médias sociaux aux membres de votre équipe afin qu’ils puissent montrer le même événement de différents points de vue (au sens propre et figuré). L’utilisation de Facebook ou d’Instagram Stories est une bonne idée puisque vous n’avez pas à vous soucier du fait que le contenu ne s’inscrive pas dans votre stratégie ou votre esthétique en matière de médias sociaux.

Impliquer votre équipe et vos bénévoles donne non seulement à votre organisation un sentiment plus authentique, mais montre également à vos collègues que vous vous souciez d’eux et que vous voulez souligner leurs succès publiquement.

Interagissez avec vos alliés

Le principe de base de la gestion des médias sociaux est l’engagement (pardon, la stratégie des 3 As). C’est le seul canal qui vous donne l’opportunité d’interagir réellement avec les autres en temps réel, et vous devriez la saisir. Cependant, nous oublions parfois d’être proactifs plutôt que réactifs.

Les médias sociaux sont une excellente plateforme pour trouver et établir des relations avec d’autres initiatives et militants travaillant dans votre niche. Vous pouvez les trouver en faisant une petite recherche de hashtag et en googlant, ou en utilisant un outil d’écoute sociale tel qu’Awario. Commentez leur contenu, partagez leurs posts, peut-être même glissez-vous dans des DM lorsque c’est approprié – tout cela attirera l’attention sur votre organisation et, espérons-le, entraînera une connexion et une collaboration à long terme.

Dire une histoire

Les humains sont des créatures attirées par les récits, c’est ainsi que nous donnons un sens à notre vie. Puisque vous vous battez tous les jours pour le bon combat, le meilleur type d’histoire que vous pouvez raconter est celle qui consiste à aider quelqu’un. Concentrez-vous sur un cas individuel qui s’est terminé en votre faveur et utilisez les médias sociaux pour le partager avec le monde entier. Voici quelques idées sur la façon de développer un récit sur le social :

  • Les fils Twitter. Vous pouvez les utiliser pour diviser votre histoire en petites parties, en terminant à chaque fois à l’endroit le plus intriguant et en dirigeant vos followers vers le prochain tweet.

  • Les temps forts de l’histoire sur Instagram. Racontez votre histoire sur Instagram dans une série de posts éphémères, puis rendez-les un peu moins éphémères : enregistrez les posts des temps forts dans le bon ordre pour que tout le monde puisse les voir quand il le souhaite.

  • Une série de posts. S’il s’agit d’une histoire en cours (par exemple, vous essayez d’aider un prisonnier politique), une série de posts espacés dans le temps attirera l’attention et fera participer les gens. Unissez-les en utilisant le même hashtag afin que les personnes qui se mettent à l’écoute puissent facilement trouver d’autres posts.

8. Créez des hashtags de marque

Puisque nous avons mentionné les hashtags, parlons-en un peu plus. Il existe des millions d’exemples où le hashtag est devenu l’emblème d’un grand mouvement social, pensez à #metoo et #blacklivesmatter. Vous pouvez imaginer votre propre hashtag pour attirer l’attention sur un problème spécifique ou mettre en avant une série de posts.

Protip : #GivingTuesday est un mouvement mondial qui encourage les gens à contribuer à des organisations caritatives chaque mardi. Vous pouvez exploiter les hashtags couramment utilisés par les organisations à but non lucratif pour participer à une plus grande conversation.

Utiliser des outils de marketing des médias sociaux

Puisque les organisations à but non lucratif n’ont généralement pas un énorme budget pour les médias sociaux, de nombreux spécialistes du marketing pensent qu’elles ne peuvent pas se permettre l’automatisation et planifient le contenu, surveillent les mentions et analysent leurs performances manuellement. Cependant, il existe de nombreux outils qui offrent aux organisations à but non lucratif des abonnements gratuits ou des remises importantes. Ces outils peuvent vous aider à identifier les tendances en ligne, à élaborer un plan de contenu, à programmer vos publications à l’avance, à trouver des donateurs potentiels, etc. Consultez cette liste d’outils qui offrent des rabais aux OSBL pour choisir ce dont vous avez besoin.

Un contenu précis provenant de voix sous-représentées

Si votre OSBL aide des personnes dans le besoin, vous travaillez probablement avec des communautés opprimées dont les perspectives ne sont pas souvent présentées dans les médias. Ces personnes sont les meilleurs éducateurs que vous avez, vous devez juste leur donner une plateforme. Amplifiez leurs voix et laissez-les raconter leurs histoires à travers du contenu généré par les utilisateurs, que vous pouvez partager sur vos pages.

Partagez des données mais rendez-les personnelles

Il est naturel pour nous de commencer à donner des chiffres lorsque nous voulons montrer l’ampleur du problème, mais les statistiques sèches ne sont pas le meilleur moyen de faire passer votre message. Au lieu de partager des chiffres, essayez de les placer dans un contexte personnel. Par exemple, Awario a découvert que de nombreuses personnes souffrent de problèmes de santé mentale pendant la quarantaine. Un organisme de bienfaisance pour la santé mentale pourrait partager ces données en demandant aux gens des conseils pour aider lors de la quarantaine, ce qui permettrait d’impliquer les autres à un niveau personnel.

Travailler avec des influenceurs

Le marketing des influenceurs est un excellent moyen d’atteindre un nouveau public et de sensibiliser les gens autour de votre organisation ou d’un problème particulier. C’est une bonne pratique de ne pas choisir un influenceur au hasard, mais de choisir ceux qui d’une manière ou d’une autre sont liés à votre mission ou peut-être même qui la soutiennent déjà en ligne ! Vous pouvez utiliser Awario pour trouver des influenceurs pertinents et les trier en fonction du nombre de followers : il suffit de créer une requête de recherche avec des mots-clés qui sont souvent utilisés lorsqu’on parle de cette question. Par exemple, est vous protégez les droits des animaux, essayez de mettre des mots tels que vegan, cruelty-free, eco-friendly, et ainsi de suite.

Écrire des posts « How-to » qui montrent comment les supporters peuvent aider

Souvent, les gens sont conscients d’une question et s’en soucient fortement, mais ils n’ont pas une vision de la façon dont ils peuvent aider. Les posts  » comment faire  » peuvent être un excellent moyen de résoudre ce problème. Donnez aux gens des instructions claires, étape par étape, sur ce qu’ils peuvent faire dès maintenant pour aider votre cause, utilisez des outils tels que Canva et Crello pour visualiser ces instructions et les partager avec vos followers.

J’espère que ces idées de médias sociaux pour les organisations à but non lucratif vous encourageront à essayer quelque chose de nouveau, à vous engager davantage avec vos suiveurs et vos alliés, et à découvrir de nouvelles façons de mobiliser vos partisans. Par rapport aux marques, les organisations à but non lucratif ont un avantage indiscutable lorsqu’il s’agit de créer une communauté sur les médias sociaux : il est beaucoup plus facile de s’unir autour d’un objectif caritatif qu’autour d’une personne qui essaie de vous vendre quelque chose. Utilisez tous les outils à votre disposition et faites preuve de créativité avec eux – et vous verrez à quel point la gestion des médias sociaux peut être enrichissante pour les organisations à but non lucratif.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.