Articles

FASB, Financial Accounting Standards Board.

À partir de l’année prochaine, les sociétés publiques et privées et les organismes à but non lucratif auront plus de facilité à décider comment ils doivent comptabiliser les activités abandonnées.
Une nouvelle norme comptable du FASB qui entrera en vigueur en 2015 éliminera des U.S. Une nouvelle norme comptable du FASB qui entrera en vigueur en 2015 éliminera des principes comptables généralement reconnus (PCGR) des États-Unis les directives complexes de mise en œuvre des activités abandonnées et leur substituera un nouveau principe plus facile à comprendre.
En vertu de ce principe, seules les cessions d’entreprises qui représentent des changements stratégiques ayant un effet majeur sur les opérations et les résultats financiers d’une organisation seront déclarées dans les activités abandonnées. Il peut s’agir, par exemple, de la cession d’une zone géographique importante, d’un secteur d’activité important ou d’un investissement majeur par mise en équivalence.

Une activité abandonnée peut être décrite de manière générale comme une activité – ou une composante d’une activité – que l’organisation a déjà abandonnée ou prévoit d’abandonner.

Une activité abandonnée peut être décrite de manière générale comme une activité – ou une composante d’une activité – que l’organisation a déjà abandonnée ou prévoit d’abandonner.
Selon la nouvelle norme, les investisseurs, les prêteurs et les autres utilisateurs des états financiers bénéficieront d’informations élargies qui fourniront plus d’informations sur les actifs, les passifs, les revenus et les charges des activités abandonnées.
La nouvelle norme exigera également de fournir des informations sur le résultat avant impôt attribuable à la cession d’une partie importante d’une organisation qui ne remplit pas les conditions requises pour la présentation des activités abandonnées. Cette divulgation fournira aux utilisateurs des informations sur les tendances continues des résultats d’une organisation déclarante provenant des activités poursuivies.
Le FASB a publié la nouvelle norme le 10 avril.

Les organisations peuvent tirer parti de la nouvelle directive en l’adoptant plus tôt (même si c’est avant le 15 décembre 2014) pour toute cession d’activités abandonnées nouvellement planifiée

Pour les sociétés publiques dont la fin de l’année civile, la nouvelle norme entre en vigueur au premier trimestre de 2015. Pour la plupart des sociétés privées et des organisations à but non lucratif, elle entre en vigueur pour les états financiers annuels dont l’exercice commence le 15 décembre 2014 ou après. Toutefois, les organisations peuvent tirer parti de la nouvelle directive en l’adoptant plus tôt (même si c’est avant le 15 décembre 2014) pour toute cession d’activités abandonnées nouvellement planifiée.
Les modifications apportées à la définition d’une activité abandonnée sont similaires à la définition contenue dans la norme IFRS 5, Actifs non courants détenus en vue de la vente et activités abandonnées, qui indique qu’une activité abandonnée doit représenter une ligne d’activité ou une zone géographique principale distincte.
À la différence de l’IFRS 5, toutefois, la nouvelle directive comprend un principe de présentation des activités abandonnées fondé sur la notion de changement stratégique majeur, et plusieurs illustrations qui fournissent des indications supplémentaires sur la manière d’interpréter ce principe dans des exemples spécifiques.
Enfin, les modifications apportées par cette mise à jour exigent la fourniture de certaines informations dans les notes annexes pour les composantes individuellement significatives d’une organisation qui ne remplissent pas les conditions requises pour la présentation des activités abandonnées. Ces informations ne sont pas requises en vertu de la norme IFRS 5.

La norme est le résultat des parties prenantes qui ont informé le FASB que trop de cessions remplissent les conditions requises pour la présentation des activités abandonnées

La norme est le résultat des parties prenantes qui ont informé le FASB que trop de cessions remplissent les conditions requises pour la présentation des activités abandonnées, y compris les cessions de routine de petits groupes d’actifs. Par exemple, selon les PCGR existants, une activité abandonnée peut inclure un secteur à présenter, un secteur d’exploitation, une unité d’exploitation, une filiale ou un groupe d’actifs.
Plusieurs ont également exprimé leur inquiétude quant au fait que les directives de mise en œuvre et les illustrations détaillées sur l’application de la définition actuelle des activités abandonnées peuvent être complexes et difficiles à appliquer. D’autres ont critiqué le peu d’informations sur les activités abandonnées parce que les informations existantes sont principalement axées sur le compte de résultat.
Les activités abandonnées sont également une question que le FASB a abordée alors qu’il donne le coup d’envoi de son initiative de simplification (mentionnée dans le dernier numéro) visant à réduire la complexité des règles comptables.
Pour plus de détails sur la nouvelle norme, vous pouvez lire le FASB in Focus et regarder une vidéo mettant en vedette Tom Linsmeier, membre du FASB, et Phil Hood, chef de projet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.