Articles

Entrer au Canada avec une condamnation pénale pour conduite en état d’ivresse ou pour conduite en état d’ivresse

Mise à jour avec la modification du code criminel de juin 2018.

Contrôle de la conduite en état d’ivresse par versageek / Flickr / CC BY-SA 2.0

Si vous avez été condamné pour conduite en état d’ivresse (DUI) ou pour conduite en état d’ivresse (DWI) au cours des dix dernières années, ou plus d’une fois il y a dix ans ou plus, vous êtes ce qu’on appelle « inadmissible au Canada sur le plan criminel. » Cela signifie que si vous essayez d’entrer au Canada depuis les États-Unis ou tout autre pays avec ces condamnations sur votre casier judiciaire, on vous refusera presque certainement l’entrée dans le pays.

Bien sûr, cette restriction s’applique également à d’autres condamnations criminelles – les crimes et les délits vous empêcheront d’entrer au Canada.

Lorsque vous vous présentez à la frontière pour entrer au Canada, l’agent des douanes vous demandera fréquemment si vous avez déjà été condamné pour un crime. N’oubliez pas que même les petits crimes ou les crimes mineurs comptent quand même, et que mentir à un agent des frontières constitue une fausse déclaration (un crime fédéral). C’est pourquoi il est préférable de dire la vérité si vous avez été condamné pour un crime quelconque. C’est à la discrétion de l’agent de vous admettre au Canada ou de déterminer que vous êtes interdit de territoire.

N’oubliez pas non plus que les agents frontaliers canadiens peuvent presque toujours voir toute condamnation dans votre casier judiciaire lorsqu’ils scannent votre passeport en raison des accords de partage d’informations entre les États-Unis et le Canada.

Même si on vous dit que vous êtes interdit de territoire au Canada, il existe une solution. Si vous devez entrer au Canada mais que vous avez une condamnation pénale, vous devez demander un permis de séjour temporaire (PST) pour pouvoir entrer dans le pays. Vous pouvez demander un PST au point d’entrée (frontière terrestre ou maritime, ou douane de l’aéroport), ou vous pouvez également le faire en soumettant votre demande au consulat canadien de votre pays de résidence.

Si vous n’avez eu qu’une seule condamnation pour conduite en état d’ivresse ou pour conduite en état d’ivresse qui date de plus de 10 ans, vous êtes « réputé réhabilité » et vous n’avez pas besoin d’un PST pour entrer au Canada. Vous devrez toutefois prouver que vous répondez aux exigences pour être réputé réhabilité.

Remarque : Depuis le 21 juin 2018, la  » réadaptation réputée  » n’est plus disponible pour les personnes entrant au Canada avec des condamnations pour conduite en état d’ivresse ou pour CFA. Cela est dû à un changement dans le Code criminel ; la conduite avec facultés affaiblies est maintenant considérée comme une  » criminalité grave « .

Un PST est un document temporaire et vous devez en demander un nouveau chaque fois que vous entrez au Canada. Cependant, vous pouvez également demander une réhabilitation pénale, qui est une solution permanente au refus d’entrée au Canada. Si vous êtes réhabilité, vous n’aurez jamais besoin de demander un autre PST pour entrer au Canada, même si vous avez été reconnu coupable de conduite en état d’ivresse ou de CFA dans le passé.

Le coût d’un PST est de 200 $ pour les frais de demande du gouvernement, et le coût d’une demande de réhabilitation criminelle sera désormais de 1000 $ pour les frais de demande du gouvernement. Si vous engagez un professionnel de l’immigration, comme un consultant ou un avocat, pour vous aider avec votre demande, il vous facturera des frais juridiques en plus des frais de demande du gouvernement.

Conseils pour entrer au Canada avec une conduite en état d’ivresse ou une conduite en état d’ivresse

  • Ne mentez pas à l’agent frontalier.
  • Si vous avez été reconnu coupable de conduite en état d’ivresse, de conduite en état d’ivresse ou d’un autre crime, vous êtes interdit de territoire au Canada.
  • Même si vous êtes réhabilité sur le plan criminel, l’entrée au Canada ne vous est pas garantie – il est à la discrétion de l’agent frontalier de refuser l’entrée à toute personne qui n’est pas un citoyen canadien.
  • Si vous n’êtes pas réhabilité sur le plan criminel, vous devez demander un nouveau PST chaque fois que vous voulez entrer au Canada.

Si vous avez normalement besoin d’un visa de visiteur pour entrer au Canada, vous devez toujours en avoir un même si on vous accorde un PST.

Définitions

  • PST (permis de séjour temporaire) – Document délivré à une personne interdite de territoire au Canada qui lui permettra d’entrer au Canada une seule fois.
  • Réhabilitation criminelle – Le processus d’élimination de la raison pour laquelle vous êtes inadmissible au Canada, comme une condamnation criminelle.
  • DUI (conduite en état d’ébriété) ou DWI (conduite en état d’ivresse) – Accusations criminelles qui peuvent vous empêcher d’entrer au Canada même depuis les États-Unis si vous avez été condamné.

Comprendre l’inadmissibilité – Pourquoi ne pouvez-vous pas entrer au Canada ?

Le Canada a trois types de crimes, indiquant le niveau de gravité du crime. Lorsque vous allez entrer au Canada, l’agent frontalier juge votre casier judiciaire selon son équivalence au droit pénal canadien.

Infraction sommaire

Une infraction sommaire est l’équivalent canadien d’un délit mineur. C’est le type d’infraction criminelle le moins grave au Canada. Une condamnation qui équivaut à une infraction sommaire ne vous empêchera normalement pas d’entrer au Canada. Toutefois, deux condamnations ou plus équivalant à des infractions sommaires nécessiteront habituellement un PST pour l’entrée.

Indictable Offence

Un Indictable Offence est l’équivalent d’un Felony au Canada. Il s’agit du type d’infraction criminelle le plus grave au Canada. Si un agent frontalier juge que votre condamnation est l’équivalent d’un acte criminel, vous aurez besoin d’un PST pour entrer au pays et d’une réadaptation criminelle pour ne plus avoir à obtenir de PST lorsque vous visiterez le Canada. La conduite avec facultés affaiblies est considérée comme un acte criminel au Canada.

Infraction hybride

Le Canada a également des infractions discrétionnaires, appelées infractions hybrides, qui peuvent être soit sommaires, soit criminelles, selon la discrétion de l’autorité chargée des poursuites. Ce que cela signifie pour les voyageurs au Canada ayant des condamnations criminelles, c’est que l’agent frontalier peut juger que votre délit équivaut à un acte criminel, plutôt qu’à une infraction sommaire, en fonction de la peine reçue pour le délit. Il n’y a rien que vous puissiez faire à ce sujet, en dehors de l’obtention d’un PST ou d’une demande de réhabilitation criminelle.

Types d’infractions qui nécessitent un PST ou une réhabilitation criminelle

De nombreux délits aux États-Unis (ou des crimes mineurs dans d’autres pays) sont considérés comme des infractions hybrides ou des actes criminels au Canada. En voici quelques-unes :

  • DUI/DWI/DWAI/OWI/OUI/OMVI – Toute infraction liée à l’alcool au volant est un crime grave au Canada.
  • Autres condamnations pour conduite imprudente.
  • Conduite sans permis ou autres infractions de conduite avec disqualification.
  • Utilisation d’une carte de crédit révoquée/passage de chèques sans provision
  • Petit vol – Même un vol mineur peut vous rendre inadmissible.
  • Agression – Même la plus petite condamnation pour agression peut vous rendre inadmissible.

Cette liste est loin d’être exhaustive. Si vous n’êtes pas sûr que votre condamnation vous rende inadmissible et que vous devriez obtenir un PST (ou être réhabilité), contactez-nous en appelant le 1-866-760-2623 ou en réservant une consultation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.