Articles

Cochrane

Il n’y a pas de bonnes preuves d’essai qu’un traitement apporte un bénéfice à long terme aux patients atteints d’alopécie areata, d’alopécie totale et d’alopécie universelle.

L’alopécie areata est une affection qui provoque une perte de cheveux par plaques. La taille et le nombre de plaques ainsi que l’évolution de la maladie peuvent varier d’une personne à l’autre. Elle peut affecter l’ensemble du cuir chevelu (alopécie totale) ou entraîner la perte de tous les poils du corps (alopécie universelle). Dans certains cas, l’affection peut s’améliorer d’elle-même, mais dans d’autres, elle peut s’aggraver.

Les traitements comprennent une variété de crèmes ou de lotions appliquées sur le cuir chevelu, comme les corticostéroïdes topiques ou oraux, le minoxidil, et certains traitements par la lumière (photothérapies). Certains traitements cutanés peuvent avoir des effets secondaires désagréables tels que des démangeaisons ou la pousse de poils sur des zones du corps autres que celles où la crème a été appliquée. Les corticostéroïdes oraux peuvent provoquer des effets secondaires graves. En outre, il n’y a aucune garantie que les cheveux qui ont poussé pendant le traitement persisteront après la fin du traitement.

Nous avons trouvé 17 essais contrôlés randomisés avec 540 participants. Une seule étude comparant deux corticostéroïdes topiques a montré des effets bénéfiques significatifs à court terme. Aucune étude n’a montré d’effets bénéfiques à long terme sur la croissance des cheveux. Aucune des études incluses ne demandait aux participants de donner leur avis sur la pousse des cheveux ou de dire si leur qualité de vie s’était améliorée avec le traitement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.