Articles

Avis de confidentialité du serment

La période de colonisation a été très brutale et destructrice. En premier lieu, la domination coloniale était souvent établie par la guerre. Sur tout le continent, les Africains se sont battus vaillamment, mais ils n’ont finalement pas pu surmonter la puissance technologique des envahisseurs européens. Les Africains n’étaient pas non plus préparés à la nature brutale des colonisateurs européens. En Afrique du Sud, par exemple, le peuple Xhosa se livrait traditionnellement à des batailles rangées qui faisaient rarement des victimes massives et se déroulaient loin des populations civiles. Lorsque les Britanniques se sont engagés dans des combats avec le peuple Xhosa, l’une de leurs tactiques consistait à attaquer les villages Xhosa, en brûlant les kraals et les cultures. Richard Meinertzhagen, un soldat britannique décoré, a attaqué un village au Kenya et « a donné l’ordre que tout être vivant, sauf les enfants, soit tué sans pitié. » En 2012, trois Kényans ont obtenu la possibilité de poursuivre le gouvernement britannique pour les tortures qu’ils ont subies pendant la période coloniale. Les tortures qu’ils ont subies comprenaient des passages à tabac, des agressions sexuelles et même la castration. En Namibie, qui était connue à l’époque sous le nom d’Afrique du Sud-Ouest allemande, les colonialistes allemands ont perpétré un horrible génocide qui a coûté la vie à environ 100 000 personnes. Les estimations du nombre de personnes tuées dans le Congo dominé par la Belgique vont jusqu’à 15 millions. Et ces quelques exemples ne commencent même pas à décrire la brutalité de la domination européenne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.