Articles

45.6B : Mouvement et migration

Kinésie et taxis

Une autre activité ou mouvement du comportement inné est la kinésie : mouvement non dirigé en réponse à un stimulus. L’orthokinésie est l’augmentation ou la diminution de la vitesse de déplacement d’un organisme en réponse à un stimulus. Les cloportes, par exemple, augmentent leur vitesse de déplacement lorsqu’ils sont exposés à des températures élevées ou basses. Ce mouvement, bien qu’aléatoire, augmente la probabilité que l’insecte passe moins de temps dans l’environnement défavorable. Un autre exemple est la klinokinésie, une augmentation des comportements de rotation. Elle est présentée par des bactéries telles que E. coli qui, en association avec l’orthokinésie, aide les organismes à trouver de manière aléatoire un environnement plus hospitalier.

Une version similaire, mais plus dirigée de la kinésie est la taxis : le mouvement dirigé vers ou loin d’un stimulus. Ce mouvement peut être en réponse à la lumière (phototaxie), à des signaux chimiques (chimiotaxie) ou à la gravité (géotaxie). Il peut être dirigé vers (positif) ou loin (négatif) de la source du stimulus. Un exemple de chimiotaxie positive est présenté par le protozoaire unicellulaire Tetrahymena thermophila. Cet organisme nage à l’aide de ses cils, se déplaçant tantôt en ligne droite, tantôt en tournant. L’agent chimiotactique attracteur modifie la fréquence des virages lorsque l’organisme se déplace directement vers la source, en suivant le gradient de concentration croissant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.